Méthodes de paiement simplifiées

LES INCONTOURNABLES

Newsletter

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Vous trouverez pour cela nos informations de contact

dans les conditions d'utilisation du site.

PRODUITS MÉDICALE POUR LES PROFESSIONNELS

DÉCOUVRIR LA SÉLÉCTION

NOS CONSEILS

SANTÉ & BIEN-ÊTRE
Réferences de produits

HANDYLOVER

Le HandyLover est né d’une pensée étonnante, « c’est triste de ne plus pouvoir faire l’amour pour le reste de sa vie, ça doit être long une vie sans plaisir sexuel, » Cette constatation a fait germer une idée, créer un matériel permettant de se mouvoir et d’avoir des rapports sexuels comme tout le monde (il faut juste un peu plus d’imagination). Je surfe sur une vague pour créer ce que les autres n’imaginent pas. C’est tellement grisant de pouvoir offrir des sensations inédites dans le mouvement et la performance du corps !
Je peux vous promettre que tout est possible, à condition de le vouloir. Et si vous avez peur de manquer d’imagination, feuilletez mon handysutra…
Ceux qui pensent que c’est impossible, sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient ».

HandyLover est une assise mobile visant à aider les personnes en situation de handicap à gagner de l’autonomie lors des rapports sexuels.

Grâce à son système inventif, il permet de reproduire un mouvement d’avant en arrière et faciliter ainsi une sexualité libre et épanouie.

Ce véritable assistant sexuel portatif permettra aux hommes de retrouver une vraie complicité avec leur partenaire tout en limitant les efforts. De nouvelles positions et sensations seront désormais envisageables.

Le pessaire est un dispositif médical sûr, efficace et simple, offrant une solution non-invasive et réversible à un certain nombre de troubles pelvi-périnéaux. Il s’agit d’un traitement de première intention, dit « conservateur », pour toutes les femmes souffrant de prolapsus génital et/ou d’incontinence urinaire à l’effort, permettant de restaurer leur qualité de vie et leur liberté.

Conçu pour être inséré au fond du vagin, le pessaire permet de repositionner les organes concernés afin de soulager la femme de ses symptômes, en limitant la gêne fonctionnelle du prolapsus et/ou en rétablissant le contrôle du débit urinaire. Il vise donc à réduire ou à faire disparaître la symptomatologie du prolapsus ou d’une faiblesse du plancher pelvien.

Le pessaire est un formidable outil au service de la femme et de sa santé intime. Il est, de plus, complémentaire à toutes les autres approches dans le traitement et/ou la prévention des troubles de la statique pelvienne.

Votre périnée montre des signes de faiblesse ? vous avez moins de sensations intimes dans votre sexualité, de rares pertes urinaires ou des petites fuites plus importantes quand vous riez, toussez ou faites un effort ? Il est désormais facile de reprendre vous-même le contrôle de votre périnée !


Que vous souhaitiez entretenir votre périnée par prévention ou parce que vous avez déjà des désagrements plus ou moins gênant, vous trouverez surement la solution pour vous grâce à notre grand choix de produits pour le périnée !

Le périnée est un muscle comme un autre qu’il faut penser à 

tonifier au quotidien. Qu’importe notre âge et notre situation, nous sommes toutes concernées.

Parce que le bien-être intime et sexuel est important dans la vie d'une femme ou d'un couple.

Retrouvez-ici tous les produits pour y remédier :

Des boules vaginales pour tonifier votre périnée,

Des dilatateurs vaginaux pour soulager les problèmes de vaginisme ou d'athrophie vaginale,

Des masseurs intimes pour retrouver de meilleures sensations intimes,

Des appareils TENS spécifiques pour soulager les douleurs des règles et celles liées à l'endométriose ou autres

Et également des accessoires spécifiques pour une sexualité épanouie, plus subtile et douce

Certaines femmes éprouvent une peur panique de la pénétration. Ce trouble qui peut être surmonté en associant thérapie cognitivo-comportementale et kinésithérapie.

Comme la fleur tropicale Mimosa pudica qui se referme en quelques secondes lorsqu’on la touche, le vagin de certaines femmes se contracte pour empêcher toute pénétration. Baptisé vaginisme, ce trouble sexuel a été décrit dès le XIXe siècle. «Il se définit par une contraction réflexe des muscles du périnée, indique le Dr Véronique Bonniaud, spécialiste de médecine physique et de réadaptation, responsable de l’unité pelvi-périnéologie du CHU de Dijon. La tension musculaire est si forte qu’elle peut rendre impossible l’introduction d’un doigt ou d’un tampon, sans provoquer de douleur.»

Le vaginisme n’est pas lié à une anomalie du vagin ou une maladie gynécologique. «La peur de la douleur est le premier symptôme chez ces femmes qui souffrent très souvent d’un manque d’information quant à leur propre sexe et à sa représentation, explique la spécialiste. Elles pensent, par exemple, avoir un vagin trop petit pour accueillir un pénis. Des idées fausses qui activent une angoisse, voire une peur panique de la pénétration.» Le contexte familial joue un rôle important dans la construction de ces croyances erronées. Celles-ci peuvent être renforcées par des interdits moraux ou religieux. Ces femmes n’ont jamais osé se découvrir, et n’ont jamais eu de rapport avec pénétration. Ce qui ne les empêche pas de connaître une vie sexuelle, et même d’atteindre l’orgasme.

Une situation angoissante

Malgré tout, leur souffrance est grande. Elles se sentent parfois coupables de ne pas avoir une sexualité «normale», et craignent de mettre leur couple en danger. «Généralement, elles consultent lorsque le couple est en crise, ou qu’elles souhaitent avoir un enfant», rapporte le Dr Véronique Bonniaud, qui précise qu’entre 6 et 15 % des consultations de sexologie concernent le vaginisme. On estime pourtant à seulement 1 % le nombre de femmes touchées.

Leur prise en charge repose sur l’écoute de leurs angoisses et la découverte active de leur anatomie. «La première étape est la réappropriation de cette zone intime pour ne plus en faire un tabou. Avec un kinésithérapeute spécialisé en pelvi-périnéologie, les femmes vont apprendre à connaître leur sexe sur des planches anatomiques, puis sur elles-mêmes à l’aide d’un miroir», décrit le Dr Bonniaud. Le kinésithérapeute va aussi leur enseigner des exercices de relaxation pour détendre le périnée, et les accompagner doucement vers l’exploration. «Une fois qu’elles ont réussi à se toucher, on peut leur proposer d’utiliser des dilatateurs vaginaux, des dispositifs médicaux en forme de tampon. L’objectif n’est pas de dilater le vagin, mais de montrer aux patientes qu’il peut accueillir le pénis d’un homme sans provoquer de douleurs», explique la spécialiste.

Des solutions psycho-sexuelles

Parallèlement à ces approches corporelles, un accompagnement psycho-sexuel est essentiel. Une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou encore l’hypnose peuvent aider ces femmes à modifier leurs pensées automatiques, leurs peurs et les comportements qui en découlent. «On utilise, par exemple, la métaphore de l’ouverture du bouton de rose, illustre-t-elle avant d’ajouter: tant que les images négatives et erronées seront présentes, les spasmes involontaires ne disparaîtront pas.»

Cette rééducation sexuelle a fait ses preuves. La littérature scientifique montre que plus de quatre femmes sur cinq ont pu avoir des rapports avec pénétration après six à sept séances de kinésithérapie et de TCC. «Je croise d’anciennes patientes qui sont aujourd’hui mamans, rassure le Dr Bonniaud. Surmonter le vaginisme est tout à fait possible.»

Boules de Geisha ou cônes vaginaux : quel produit choisir pour votre périnée ? 🤔
✨ Ce sont tout deux des accessoires de rééducation périnéale de première intention.
✅ Ils sont idéaux pour entretenir les muscles du périnée ou pour lutter contre de légers troubles comme des petites fuites urinaires, un manque de sensations durant les rapports, des gaz vaginaux, une légère pesanteur pelvienne...
🌸 Quel accessoire selon votre besoin ?
- Entretenir votre périnée : Boules de Geisha à poids fixe
- Tonifier votre périnée : Boules de Geisha à poids variable
- Renforcer votre périnée affaibli : Cônes vaginaux
👉 En savoir + et trouvez votre accessoire ici !
https://www.perineesuisse.ch/fr/111-perinee-de-la-femmeboules vaginales

cropInes_023_3024x

Le rinçage

 

Au plus tôt après avoir porté votre culotte, rincez-la à l’eau froide, jusqu’à ce que l’eau soit claire. Vous pouvez ensuite la réserver au sec, en attendant la prochaine machine !

stick-detachant-2


Le lavage

 

Un lavage en machine à 30 ou 40° est le plus adapté. Vous pouvez utiliser notre filet de lavage écologique pour protéger les dentelles de votre lingerie. Nous vous recommandons vivement une lessive hypoallergénique et sans glycérine ajoutée, à l'instar de notre lessive spéciale culottes menstruelles. En effet elle prolonge la durée de vie de vos culottes de règles en conservant le pouvoir absorbant tout au long des années.lessive-web1

Le séchage

 

Surtout, pas de séchage au sèche-linge : faites sécher vos culottes à l’air libre ! Certes cela mettra plus de temps, mais vous n’abimerez pas la partie absorbante de votre lingerie (et en plus vous faites un geste pour l’environnement) !sechage1

est un trouble de la miction (miction = action d’uriner) caractérisé par l’écoulement involontaire de l’urine par l’urètre. On parle souvent de "fuites urinaires".
Comme le prolapsus, auquel elle est d’ailleurs fréquemment associée, l’incontinence urinaire est un trouble encore tabou, bien qu’il touche un très grand nombre de femmes (et d’hommes), à tous les âges.
Environ 4 millions de femmes seraient concernées en France, même si ce chiffre est sans…
Voir plus

1 femme sur 3 est sujette à ces désagréments et de plus en plus d'hommes subissent cette dure réalité. Nous avons mis en oeuvre tout notre savoir-faire pour enfin proposer des solutions efficaces, douces, écologiques et économiques pour les fuites urinaires, les pertes anales, l'énurésie et l'incontinence. Des protections urinaires intimes adaptées aux besoins en absorption et aux anatomies respectives: Femme et Homme.

Soyez zen, on s'occupe de vous en douceur!


Que vous souhaitiez entretenir votre périnée par prévention ou parce que vous avez déjà des désagrements plus ou moins gênant, vous trouverez surement la solution pour vous grâce à notre grand choix de produits pour le périnée !

Le périnée est un muscle comme un autre qu’il faut penser à 

tonifier au quotidien. Qu’importe notre âge et notre situation, nous sommes toutes concernées.

Qu’est-ce que l’énurésie nocturne ?

Votre enfant "mouille son lit" : à quel âge s'inquiéter ?

L'énurésie, aussi appelée "pipi au lit", désigne une miction répétée, involontaire, incontrôlable, inconsciente et le plus souvent nocturne. L'enfant urine complètement et normalement sans s'en rendre compte pendant son sommeil.

L'énurésie survient chez des enfants à un âge où le contrôle des sphincters est acquis, c'est-à-dire après l'âge de cinq ans. C'est un trouble du contrôle de la vessie qui, par ailleurs, fonctionne normalement.

Lorsqu'elle n'est associée à aucun autre trouble urinaire, l'énurésie guérit le plus souvent spontanément. Cependant, l'énurésie doit être prise en charge car elle retentit sur la vie de l'enfant et de sa famille entraînant :

  • une baisse de l'estime de soi pour l'enfant,
  • des perturbations de la vie familiale et sociale.

Comment l'enfant acquiert-il la propreté et à quel âge ne fait-il plus pipi au lit ?

D'importantes variations existent d'un enfant à l'autre :

  • la première année, l'action d'uriner est un réflexe, déclenché par la pression dans la vessie, au-delà d'un certain seuil ;
  • à partir de la fin de la première année, l'enfant urine de manière consciente et volontaire. Il signale qu'il a envie d'uriner par des mots ou des gestes ;
  • vers 18 mois, il peut dire à ses parents s'il est mouillé. Il apprend vite où et quand il doit uriner ;
  • à deux ans, l'enfant peut être propre pendant la journée ;
  • à partir de trois ans, la miction se régule automatiquement. L'enfant peut, en principe, dormir en toute sécurité. En cas d'envie, il contracte volontairement le sphincter et les muscles du périnée

. À trois ans, 15 à 20 % des enfants ont acquis la propreté nocturne, et 90 % à cinq ans.